Affichage de 108 résultats

Notice d'autorité

Bussotti, Michela (1965-...)

  • 06032726X
  • Personne
  • 1965-...

Michela Bussotti a fait ses études universitaires en Italie (Université Ca’ Foscari, Venise) ; elle a ensuite suivi les cours pour un Diplôme d’Etudes Approfondies et préparé un doctorat à la section des sciences historiques et philologiques de l’EPHE à Paris.

Après un séjour en Belgique (en 2000-2001: chargé de cours au Centre d’études chinoises de l’Université de Liège), elle a intégré l’EFEO, d’abord comme chercheur contractuel, puis en tant que Maître de Conférences (2004) et ensuite comme Directeur d’études (2018) : Histoire culturelle de la Chine.

Entre 2001 et 2006, elle a été affectée au centre de l’EFEO à Pékin et, rentrée en France elle a enseigné à la Section des Sciences Historiques et Philologiques de l’EPHE (intitulé des conférences : Histoire de la gravure chinoise, 2007-2012). Elle est habilitée à diriger des recherches depuis 2011 et en 2013 est devenue membre de l’UMR Chine, Corée, Japon ; ses séminaires ont lieu à l’EHESS depuis 2014 et ils portent sur l’Histoire culturelle de la Chine (XVe siècle-XIXe siècle) et sur l’Histoire de la culture visuelle de l’Asie orientale (voir « enseignements »).

Ses recherches portent surtout sur l’histoire du livre, de l’illustration et de l’édition en Chine, ainsi que sur les techniques d’impression du chinois. Elle s’intéresse aussi à l’histoire locale, notamment de la région de Huizhou (Chine centrale), pour la période impériale tardive : dans ce cadre elle a co-organisé le Workshop on Local Primary Sources on Late Imperial China (900-1900), http://localsources-china.efeo.fr/index.php/fr/

.

Elle a participé aussi à des programmes de recherches sur les estampages, la statuaire religieuse et les compilations généalogiques en Chine centrale, qui ont donné lieu à des bases de données en ligne sur le site de l’EFEO ; sa base des données sur les généalogies de Huizhou est en ligne aussi sur le site de la bibliothèque nationale de Chine : http://mylib.nlc.cn/web/guest/huizhoushanbenjiapu.

chei meh

  • Personne

cĭ lĭ

  • Personne

Claeys, Jean-Yves (1896-1979)

  • 03465495X
  • Personne
  • 1896-1979

Ancien élève de l'École des arts décoratifs de Nice et de l'École supérieure des beaux-arts de Paris, Jean-Yves Claeys devient architecte. En 1923, il est lauréat du Salon des artistes français.

De février 1923 à mai 1927, il est architecte dans les services des Travaux publics de l'Indochine, mais, passionné par l'archéologie, il demande à entrer à l'EFEO. Il est nommé membre temporaire en juin 1927, puis membre permanent en 1930. Il dirige les premières fouilles du site cam de Tra Kiêu (Quang Nam), de 1927 à 1928, exhumant les fondations de temples et un nombre très important de sculptures. En 1934, il dirige un autre chantier à Thap Mâm (Binh Dinh). Il devient Conservateur des monuments de l'Annam-Campa, section du service archéologique, qu'il crée et organise, séjournant de longs mois sur le terrain. Parallèlement, il travaille à une enquête ethnologique et technologique commandée conjointement par le musée indochinois du Trocadéro, le musée d'Histoire naturelle de Paris et l'EFEO. Il prend en charge le poste de secrétaire-bibliothécaire de l'École en 1934. En 1937, il est nommé chef du service archéologique de l'EFEO, poste qu'il avait déjà occupé par intérim en 1933. Il assure, après le décès de Charles Batteur, le service de la Conservation des monuments du Tonkin.

En 1943, des problèmes pulmonaires l'obligent à arrêter ses activités professionnelles pendant quelques mois. Il publie une étude sur l'archéologie du Siam et une introduction à l'étude de l'Annam et du Campa.

En septembre 1946, atteint de tuberculose, il est rapatrié en France. Son état ne lui permettant plus de revenir en Indochine, il sera en congé de longue durée jusqu'en 1953, date de sa retraite, il est alors nommé directeur d'études de classe exceptionnelle de l'EFEO.

Résultats 11 à 20 sur 108