Fonds ARCH008 - Henri Parmentier

Nord-Ouest du Cambodge Sophy Samrong Forêt Bavel Kdol Phnom Banteay Bak Phnom Srang Thom Chisang Sisophon
Résultats 1 à 10 sur 151 Afficher tout

Zone d'identification

Cote

FR EFEO ARCH008

Titre

Henri Parmentier

Date(s)

  • 1928-1944 (Création/Production)

Niveau de description

Fonds

Étendue matérielle et support

27 cartons, 4ml

Zone du contexte

Nom du producteur

(1871-1949)

Notice biographique

Henri Parmentier passe sa jeunesse à Paris. Bachelier ès lettres et ès sciences en 1888-1890, il entre à l'École des beaux-arts, section architecture, en 1891. Attaché au service d'architecture de Tunis, il débute dans l'archéologie par un relevé et une restitution du temple de Saturne-Baal à Dougga (mention honorable au Salon des Artistes français, en 1896). Nommé pensionnaire-architecte de l'EFEO naissante, il débarque en novembre 1900 en Indochine, qui va devenir sa deuxième patrie. Sa première mission consiste en l'étude et la sauvegarde des monuments cam, très peu connus à l'époque et souvent confondus avec des temples khmers. Après un repérage complet, il entreprend avec Ch. Carpeaux de longues campagnes de fouilles sur les sites de Mi Son en 1903-1904, de Dong Duong, de Chanh Lô en 1905 et de restauration des temples de Po Nagar en 1905 et de Po Klaung Garai en 1908.

Ses études et relevés des monuments cam sont publiés dans l'Inventaire descriptif des monuments cams de l'Annam, dont le premier volume (description des monuments) paraît en 1909 et le second (étude de l'art cam) en 1918. Ils lui valent le Prix d'archéologie coloniale.

En 1904, il est nommé chef du service archéologique de l'EFEO et organise, en compagnie d'H. Dufour et Ch. Carpeaux, une première mission à Angkor. Les trois archéologues effectuent un relevé complet des bas-reliefs du Bayon. H. Parmentier obtient en 1905 le diplôme d'architecte dplg en présentant une étude sur un type d'habitat adapté aux conditions climatiques du Tonkin.

En novembre de cette même année, il organise la Conservation d'Angkor et, en 1908, l'installation des collections du musée de l'EFEO à Hanoi. Il réalise les plans du musée d'art cam de Danang, qui sera achevé en 1919 et agrandi en 1936. Le musée recevra officiellement, à cette occasion, le nom de musée Henri Parmentier.

En 1907, l'École commence un programme de travaux sur le site d'Angkor ; H. Parmentier met en place un programme de conservation des édifices. En 1911, l'étude des temples de Sambor (Kompong Thom), jusque-là considérés comme cam, l'amène à définir un nouvel art : l'art pré-angkorien. Il étudie, entre autres, les bas-reliefs du grand temple de Bantey Chmar, les temples de Vat Phu, de Vat Nokor, l'architecture khmère ancienne d'après les bas-reliefs du Bayon et, en collaboration avec L. Finot et V. Goloubew, en 1926, le temple de Bantey Srei.

En 1932, il dégage le temple du Krol Roméas sur le Phnom Kulen. Atteint par l'âge de la retraite, mais choisissant de continuer à travailler pour l'EFEO, il est nommé Chef honoraire du Service archéologique. En 1933, il décide de mettre à jour L'inventaire des monuments indochinois de Lunet de Lajonquière, mais sa santé affaiblie par ses nombreux séjours dans la brousse ne lui permet pas de poursuivre ce travail sur le terrain. Il se fixe alors définitivement au Cambodge et rédige un ouvrage sur l'art architectural hindou en Inde et en Extrême-Orient. Il consacre les dernières années de sa vie à la réalisation d'un travail sur l'art du Laos, mais le pillage de sa bibliothèque, lors de l'occupation japonaise, le prive d'une partie de sa documentation. Il meurt le 22 février 1949 à Phnom Penh.

Il avait assuré par deux fois la direction de l'EFEO par intérim : du 2 juillet 1909 au Ier novembre 1910 et du 7 mai 1918 au 8 décembre 1920, soit durant un total de trois ans. Outre ses travaux archéologiques, il rédigea de nombreux guides et catalogues : du musée de Phnom Penh (BEFEO 12), de celui de Hanoi (1915) et de celui de Tourane (BEFEO 19), guides « Henri parmentier » sur l'art de l'Indochine (1936, 18 fasc.) et guide d'Angkor (1950). Il publia également dans la revue de Hanoi, Indochine, en 1944, des « Souvenirs d'un vieil archéologue indochinois ».

Histoire archivistique

Le fonds a été traité une première fois par Brice Vincent sous la supervision de Bruno Bruguier en 2002. Leur travail s’est concentré sur les travaux de Parmentier relatifs à l’IDK ou Inventaire Descriptif des monuments Khmers. Ces archives se trouvaient alors réparties en cinq cartons : les trois premiers contenaient des grandes chemises, où étaient regroupées essentiellement et sans ordre apparent des notices d’inventaire ; les deux autres contenaient, quant à eux, divers travaux liés ou non à cet inventaire.
Un compte-rendu et une fiche explicative ont été produits.

Source immédiate d'acquisition ou de transfert

Zone du contenu et de la structure

Portée et contenu

Le fonds est composé de deux sous fonds :

Les Activités administratives et scientifiques : la correspondance de Parmentier, et des notes et brouillons de travail pour la préparation d’ouvrage et de publication.
lnventaire des Monuments Khmers composé de quatre séries :
Préparation de l’inventaire : de la documentation, des notes et brouillons préparatoires, la liste des monuments Lajonquière.
Notices : Classés par numéros IK et provinces tel que l’avait réalisé Brice Vincent. Chaque province représente une sous-série. On y retrouve les notices, des photos, croquis, plans, ou notes manuscrites. Certaines notices sont présentes en double.
Notices rassemblées : Les chemises d’origines de l’EFEO ont été conservées car elles comprenaient les informations concernant le classement utilisées par l’administration de l’époque. Les notices sont reliées.
Cartes et plans : Plans produits par le Service géographique de l’Indochine dans les années 1910 et réédités au fil des années. Ce tirage semble daté de 1926 et a été utilisé par Parmentier pour l’établissement de l’IDK avec des inscriptions manuscrites au verso. Ces inscriptions correspondent à un emplacement géographique que l’on retrouve au recto du plan et elles désignent un monument khmer avec parfois son numéro IDK. Les plans sont découpés et représentent en tout 8 cartes, parfois incomplètes, et classées en 8 sous-séries (Nord-Ouest du Cambodge, Cambodge, Phnom Penh, Laos, Nord-Est Vietnam, Est Vietnam, Sud-Est Vietnam et Indochine). Chaque partie de chaque carte contient un numéro d’assemblage au verso. Dans le champ Portée et contenu, on retrouvera ce numéro de la feuille d’assemblage, ainsi que la latitude et la longitude. Tous les plans ont été numérisés au recto et au verso. Un assemblage numérique complet pour chaque carte a ensuite été réalisé. Les assemblages et les parties de chaque carte sont disponibles à consultation en ligne.

Évaluation, élimination et calendrier de conservation

Voir bordereau d’élimination.

Accroissements

Aucun. Fonds clos.

Mode de classement

1/ Activités administratives et scientifiques
2/ Inventaire des Monuments Khmers
2.a Préparation de l’inventaire
2.b Notices
2.c Notices rassemblées
2.d Cartes et plans

Zone des conditions d'accès et d'utilisation

Conditions d’accès

Librement consultable conditionnée par la justification d’une recherche.

Conditions de reproduction

Toute reproduction ou publication des documents est soumise à autorisation préalable. Mention recommandée pour une publication : École française d’Extrême-Orient, Bibliothèque de Paris, ARCH008.

Langue des documents

  • français

Écriture des documents

Notes sur la langue et l'écriture

Caractéristiques matérielle et contraintes techniques

Des plans de très grand format, qui restent à reconditionner de façon optimale, sont encore pliés dans les chemises. Les notices rassemblées sont reliées dans les chemises utilisées par l’administration de l’époque et leur consultation reste délicate.

Instruments de recherche

En papier et sur Atom.

Zone des sources complémentaires

Existence et lieu de conservation des originaux

Bibliothèque de l’EFEO, Maison de l’Asie, 22 avenue du Président Wilson, 75016 Paris.

Existence et lieu de conservation des copies

Unités de description associées

Fonds de la photothèque de l’EFEO : négatifs, plaques de verres, diapositives, et tirages papiers.
Fonds de l’EFEO.
Fonds Musée Guimet.
Archives nationales du Cambodge.
Archives nationales d’Outre-Mer.

Descriptions associées

Zone des notes

Identifiant(s) alternatif(s)

Mots-clés

Mots-clés - Sujets

Mots-clés - Lieux

Mots-clés - Noms

Mots-clés - Genre

Zone du contrôle de la description

Identifiant de la description

henri-parmentier-2

Identifiant du service d'archives

Règles et/ou conventions utilisées

Statut

Niveau de détail

Moyen

Dates de production, de révision, de suppression

Langue(s)

Écriture(s)

Sources

I. Henri Parmentier (1870-1949), notice suivie d'une bibliographie. In: Bulletin de l'Ecole française d'Extrême-Orient. Tome 45 N°2, 1952. pp. 272-283.
www.persee.fr/doc/befeo_0336-1519_1952_num_45_2_5523

Note de l'archiviste

Le classement du fonds ainsi que la rédaction de cet instrument de recherche ont été réalisés par Sovannara Mey, archiviste vacataire, sous la direction de François-Xavier André.

Zone des entrées

Sujets associés

Personnes et organismes associés

Genres associés

Lieux associés