Affichage de 75 résultats

Description archivistique
Asie orientale 門神 (Gardien des portes)
Options de recherche avancée
Aperçu avant impression Affichage :

關公、馬超門神 [右] | Guan Gong et Ma Chao en gardiens des portes [droite]

Xylographie en couleurs figurant Guan Yu 關羽 (aussi appelé Yunchang 雲長 de son 字 zi, nom public), tel qu'identifié par l'inscription.

Ici, Guan Yu, casqué, en armure et hallebarde en main, se présente debout, légèrement tourné vers son pendant (Ma Chao 馬超) avec qui il forme un diptyque. En effet, les deux généraux de la dynastie des Shu Han (221-263) de la période des Trois Royaumes (220-280), reconnus pour leurs bonnes valeurs morales, ont été divinisés en gardiens des portes 門神 (menshen). Ainsi, ce type de paire d'estampes 年畫 (nianhua), destinée à être collée en célébration du Nouvel An, servait à orner les portes des maisons. Des étendards surgissant de derrière Guan Yu sont inscrits du caractère 福 (fu) du bonheur. Le caractère 囍 (xi, bonheur) apparaît également sur la robe du général, renforçant ainsi la nature auspicieuse de l'image.

Ce modèle de gardiens des portes serait possiblement inspiré de la production des gardiens des portes du Foshan 佛山 dans la province du Guangdong 廣東.

關公、馬超門神 [右] | Guan Gong et Ma Chao en gardiens des portes [droite]

Xylographie en couleurs figurant Guan Yu 關羽 (aussi appelé Yunchang 雲長 de son 字 zi, nom public), tel qu'identifié par l'inscription.

Ici, Guan Yu, casqué, en armure et hallebarde en main, se présente debout, légèrement tourné vers son pendant (Ma Chao 馬超) avec qui il forme un diptyque. En effet, les deux généraux de la dynastie des Shu Han (221-263) de la période des Trois Royaumes (220-280), reconnus pour leurs bonnes valeurs morales, ont été divinisés en gardiens des portes 門神 (menshen). Ainsi, ce type de paire d'estampes 年畫 (nianhua), destinée à être collée en célébration du Nouvel An, servait à orner les portes des maisons. Des étendards surgissant de derrière Guan Yu sont inscrits du caractère 福 (fu) du bonheur. Le caractère 囍 (xi, bonheur) apparaît également sur la robe du général, renforçant ainsi la nature auspicieuse de l'image.

Ce modèle de gardiens des portes serait possiblement inspiré de la production des gardiens des portes du Foshan 佛山 dans la province du Guangdong 廣東.

關公、馬超門神 [左] | Guan Gong et Ma Chao en gardiens des portes [gauche]

Xylographie en couleurs figurant Ma Chao 馬超 tel qu'identifié par l'inscription.

Casqué, en armure, et hallebarde en main, se présente debout, légèrement tourné vers son pendant (Guan Yu 關羽) avec qui il forme un diptyque. En effet, les deux généraux de la dynastie des Shu Han (221-263) de la période des Trois Royaumes (220-280), reconnus pour leurs bonnes valeurs morales, ont été divinisés en gardiens des portes (門神, menshen). Ainsi, ce type de paire d'estampes 年畫 (nianhua), destinée à être collée en célébration du Nouvel An, servait à orner les portes des maisons. Des étendards surgissant de derrière Guan Yu sont inscrits du caractère 福 (fu) du bonheur. Le caractère 爱 (ai, amour) apparaît également sur la robe du général, renforçant ainsi la nature auspicieuse de l'image.

Ce modèle de gardiens des portes serait possiblement inspiré de la production des gardiens des portes du Foshan 佛山 dans la province du Guangdong 廣東.

關公、馬超門神 [左] | Guan Gong et Ma Chao en gardiens des portes [gauche]

Xylographie en couleurs figurant Ma Chao 馬超 tel qu'identifié par l'inscription.

Casqué, en armure, et hallebarde en main, se présente debout, légèrement tourné vers son pendant (Guan Yu 關羽) avec qui il forme un diptyque. En effet, les deux généraux de la dynastie des Shu Han (221-263) de la période des Trois Royaumes (220-280), reconnus pour leurs bonnes valeurs morales, ont été divinisés en gardiens des portes (門神, menshen). Ainsi, ce type de paire d'estampes 年畫 (nianhua), destinée à être collée en célébration du Nouvel An, servait à orner les portes des maisons. Des étendards surgissant de derrière Guan Yu sont inscrits du caractère 福 (fu) du bonheur. Le caractère 爱 (ai, amour) apparaît également sur la robe du général, renforçant ainsi la nature auspicieuse de l'image.

Ce modèle de gardiens des portes serait possiblement inspiré de la production des gardiens des portes du Foshan 佛山 dans la province du Guangdong 廣東.

馬上敬德門神 [左] | Jingde à cheval, gardien des portes [gauche]

Xylographie en couleurs représentant Jingde 敬德 (ou Yuchi Gong 尉遲恭) monté sur un cheval, en gardien des portes 門神 (menshen). Figuré dans une position martiale avec ses fouets d'acier comme attributs, il est en apparat militaire avec un maquillage issu de la scène d'opéra. Il forme habituellement un duo avec Qin Qiong 秦瓊 (ou Qin Shubao 秦叔寶), tous deux généraux de la dynastie des Tang (618-907) divinisés en gardien des portes. Cette estampe 年畫 (nianhua) devrait former un diptyque avec son pendant de droite (absent), destiné à être collé sur les portes en célébration du Nouvel An. L'estampe est frappée du sceau rouge en écriture sigillaire: 朱仙鎮木板年畫博物館 (Zhuxian zhen muban nianhua bowuguan) indiquant que l'œuvre appartenait vraisemblablement au Musée des estampes du Nouvel An de Zhuxian (Kaifeng, Henan). Plus bas, les caractères 老店 (laodian) nous indiquent que l'œuvre est issue d'un ancien atelier de la ville de Zhuxian dont le nom devait être complété sur l'estampe manquante.

Résultats 71 à 75 sur 75