Affichage de 5 résultats

Description archivistique
Kaifeng 門神 (Gardien des portes)
Options de recherche avancée
Aperçu avant impression Affichage :

燃燈道人門神 [右] | Randeng Daoren en gardien des portes [droite]

Xylographie en couleurs représentant Randeng Daoren 燃燈道人 (litt. "maître taoïste de la lampe qui brûle"), personnage issu du roman du XVIe siècle, L'Investiture des dieux 《封神演義》 (fengshen yanyi). Randeng Daoren est monté sur un cerf 鹿 (lu) richement orné. Le maître taoïste âgé porte un chapeau à cinq pointes et ses emblème décorés du symbole du yin et du yang qui apparaît aussi au milieu du front. Cette estampe 年畫 (nianhua) devrait former un diptyque avec son pendant de gauche (absent) figurant probablement Zhao Gongming 趙公明 sur un tigre noir. Ensemble, elles formaient une paire de gardiens des portes.

L'estampe est frappée du sceau rouge en écriture sigillaire: 朱仙鎮木板年畫博物館 (Zhuxian zhen muban nianhua bowuguan) indiquant que l'œuvre appartenait vraisemblablement au Musée des estampes du Nouvel An de Zhuxian (Kaifeng, Henan). La composition est signée de l'atelier de Tian Cheng (天成).

燃燈道人門神 [右] | Randeng Daoren en gardien des portes [droite]

Xylographie en couleurs représentant Randeng Daoren 燃燈道人 (litt. "maître taoïste de la lampe qui brûle"), personnage issu du roman du XVIe siècle, L'Investiture des dieux 《封神演義》 (fengshen yanyi). Randeng Daoren est monté sur un cerf 鹿 (lu) richement orné. Le maître taoïste âgé porte un chapeau à cinq pointes et ses emblème décorés du symbole du yin et du yang qui apparaît aussi au milieu du front. Cette estampe 年畫 (nianhua) devrait former un diptyque avec son pendant de gauche (absent) figurant probablement Zhao Gongming 趙公明 sur un tigre noir. Ensemble, elles formaient une paire de gardiens des portes.

L'estampe est frappée du sceau rouge en écriture sigillaire: 朱仙鎮木板年畫博物館 (Zhuxian zhen muban nianhua bowuguan) indiquant que l'œuvre appartenait vraisemblablement au Musée des estampes du Nouvel An de Zhuxian (Kaifeng, Henan). La composition est signée de l'atelier de Tian Cheng (天成).

秦瓊、敬德門神 [右] | Qin Qiong et Jingde en gardiens des portes [droite]

Xylographie en couleurs représentant Qin Qiong 秦瓊 (zi Shubao 叔寶) en gardien des portes 門神 (menshen). Figuré dans une position martiale avec ses épées comme attributs, il est en apparat militaire avec un maquillage issu de la scène d'opéra. Il forme un duo avec Jingde 敬德 (zi de Yuchi Gong 尉遲恭), tous deux généraux de la dynastie des Tang (618-907) divinisés en gardien des portes.

L'estampe 年畫 (nianhua) forme un diptyque avec son pendant de gauche, destiné à être collé sur les portes en célébration du Nouvel An.

L'ensemble est signé de l'atelier de Tian Cheng 天成老店 (Tian Cheng laodian) du village de Zhuxian 朱仙 (Kaifeng, Henan) et frappé d'un sceau rouge en écriture sigillaire: 朱仙鎮木板年畫博物館 (Zhuxian zhen muban nianhua bowuguan) indiquant que l'œuvre appartenait vraisemblablement au Musée des estampes du Nouvel An de Zhuxian.

秦瓊、敬德門神 [左] | Qin Qiong et Jingde en gardiens des portes [gauche]

Xylographie en couleurs représentant Jingde 敬德 (zi de Yuchi Gong 尉遲恭) en gardien des portes 門神 (menshen). Figuré dans une position martiale avec ses épées comme attributs, il est en apparat militaire avec un maquillage issu de la scène d'opéra. Il forme un duo avec Qin Qiong 秦瓊 (zi Shubao 叔寶), tous deux généraux de la dynastie des Tang (618-907) divinisés en gardien des portes.

L'estampe 年畫 (nianhua) forme un diptyque avec son pendant de droite, destiné à être collé sur les portes en célébration du Nouvel An.

L'ensemble est signé de l'atelier de Tian Cheng 天成老店 (Tian Cheng laodian) du village de Zhuxian 朱仙 (Kaifeng, Henan) et frappé d'un sceau rouge en écriture sigillaire: 朱仙鎮木板年畫博物館 (Zhuxian zhen muban nianhua bowuguan) indiquant que l'œuvre appartenait vraisemblablement au Musée des estampes du Nouvel An de Zhuxian.

馬上敬德門神 [左] | Jingde à cheval, gardien des portes [gauche]

Xylographie en couleurs représentant Jingde 敬德 (ou Yuchi Gong 尉遲恭) monté sur un cheval, en gardien des portes 門神 (menshen). Figuré dans une position martiale avec ses fouets d'acier comme attributs, il est en apparat militaire avec un maquillage issu de la scène d'opéra. Il forme habituellement un duo avec Qin Qiong 秦瓊 (ou Qin Shubao 秦叔寶), tous deux généraux de la dynastie des Tang (618-907) divinisés en gardien des portes. Cette estampe 年畫 (nianhua) devrait former un diptyque avec son pendant de droite (absent), destiné à être collé sur les portes en célébration du Nouvel An. L'estampe est frappée du sceau rouge en écriture sigillaire: 朱仙鎮木板年畫博物館 (Zhuxian zhen muban nianhua bowuguan) indiquant que l'œuvre appartenait vraisemblablement au Musée des estampes du Nouvel An de Zhuxian (Kaifeng, Henan). Plus bas, les caractères 老店 (laodian) nous indiquent que l'œuvre est issue d'un ancien atelier de la ville de Zhuxian dont le nom devait être complété sur l'estampe manquante.