Affichage de 185 résultats

Description archivistique
Asie orientale Pièce
Options de recherche avancée
Aperçu avant impression Affichage :

恭喜發財 | Gongxi facai

Xylographie en couleurs représentant un personnage au visage bienveillant qui tient un rouleau ouvert sur la formule 和氣生財 (heqi shengcai), souhaitant harmonie et richesse. Il est figuré tout en rondeur; son corps, sa tête, sa coiffe sont dessinés de manière circulaire, et le tout est inscrit dans un cercle unique mesurant 19,5 cm de diamètre. Encollée sur papier rouge, l'estampe est surmontée d'une inscription découpée dans du papier doré qui indique la formule auspicieuse 恭喜發財 (gongxi facai, "bonheur et richesse").

拖拉機耕地 | Le labour au tracteur

Nouvelle estampe du Nouvel An 新年畫 (xin nianhua) reprenant la tradition des estampes du Nouvel An 年畫 (nianhua), produite dans les années 1960 dans le contexte de la Révolution culturelle. Xylographie multicolore illustrée par une scène de labour au tracteur. Une inscription dans la partie supérieure complète l'image: 拖拉機耕地。農業合作辦法強,土地連片像海,澤耕地使用拖拉機,又深又快多打量。(Tuolaji gengdi. Nongye hezuo banfa qiang, tudi lianpian xiang hai, ze gengdi shiyong tuolaji, you shen you kuai duo da liang. Le labour au tracteur. La méthode coopérative agricole est forte, la terre est comme une mer, on utilise le tracteur pour labourer plus rapidement et plus profondément la terre.)

杨洛书 (Yang Luoshu)

招財進寶、單門神 | Zhaocai jinbao, gardien des portes unique

Xylographie en couleurs représentant le maréchal céleste Zhao Gongming 趙公明 en gardien des portes 門神 (menshen). Ce dernier, désigné par l'inscription 趙公元師 (Zhaogong yuanshuai) fut érigé en dieu de la fortune et c'est en cette qualité qu'il est figuré ici au sein de cette estampe du Nouvel An 年畫 (nianhua) qui porte de nombreuses formules de vœux de richesse : 年年發財 niannian facai ("augmenter sa richesse d'année en année"), titre l'image dans le bandeau supérieur; 日進千鄉寶 ri jin qianxiang bao, à droite; 時招萬里財 shi zhao wanli cai, à gauche; ou encore 一本萬利 yibenwanli, inscrit dans le rouleau ouvert tenu par la divinité en position militaire, trique en acier brandie. Habituellement, le maréchal céleste Zhao a pour monture un tigre noir. Ici, il est représenté à dos de qilin 麒麟, ce qui a pour intérêt non seulement de renforcer le caractère auspicieux de l'image, mais aussi de rendre compte d'une spécificité de la production de Tantou 灘頭, et plus particulièrement de l'atelier de Gaolamei 高拉梅 dont ce modèle est issu.

招財進寶、單門神 | Zhaocai jinbao, gardien des portes unique

Xylographie en couleurs représentant le maréchal céleste Zhao Gongming 趙公明 en gardien des portes 門神 (menshen). Ce dernier, désigné par l'inscription 趙公元師 (Zhaogong yuanshuai) fut érigé en dieu de la fortune et c'est en cette qualité qu'il est figuré ici au sein de cette estampe du Nouvel An 年畫 (nianhua) qui porte de nombreuses formules de vœux de richesse : 年年發財 niannian facai ("augmenter sa richesse d'année en année"), titre l'image dans le bandeau supérieur; 日進千鄉寶 ri jin qianxiang bao, à droite; 時招萬里財 shi zhao wanli cai, à gauche; ou encore 一本萬利 yibenwanli, inscrit dans le rouleau ouvert tenu par la divinité en position militaire, trique en acier brandie. Habituellement, le maréchal céleste Zhao a pour monture un tigre noir. Ici, il est représenté à dos de qilin 麒麟, ce qui a pour intérêt non seulement de renforcer le caractère auspicieux de l'image, mais aussi de rendre compte d'une spécificité de la production de Tantou 灘頭, et plus particulièrement de l'atelier de Gaolamei 高拉梅 dont ce modèle est issu.

拜塔 [白蛇傳] | Prière à la pagode [La Légende du Serpent blanc]

Scène figurant quatre personnages, tirée de la Légende du Serpent Blanc (白蛇傳, Baishe zhuan), à la pagode de Leifeng (雷峰塔, Leifeng ta) où Xu Shilin 許仕林, le fils de Bai Shuzhen 白素貞 vient délivrer sa mère de sous les fondations en lui rendant un rituel religieux après sa réussite aux examens impériaux. Le titre est indiqué dans la partie supérieure de l'estampe: 拜塔 (Bai ta, "Prière à la pagode").

杨洛书 (Yang Luoshu)

拿一枝蘭 [双] | Na Yi Zhilan [double]

Xylographie multicolore double représentant quatre personnages masculins dans une scène de combat opposant 一枝蘭 (Yi Zhilan) à 黄天霸 (Huang Tianba), 何路通 (He Lutong) et 朱光祖 (Zhu Guangzu). Il s'agit de l'épisode de la capture de Yi Zhilan: 拿一枝蘭 (na Yi Zhilan) tiré des récits de Shi Gong (施公, ou Shi Shilun 施世綸, 1659-1722), légendaire fonctionnaire de l'ère Kangxi sous la dynastie Qing (1644-1911).

L'ensemble est signé de l'atelier de Wan Tong 萬同 et frappé d'un sceau rouge en écriture sigillaire: 朱仙鎮木板年畫博物館 (Zhuxian zhen muban nianhua bowuguan) indiquant que l'œuvre appartenait vraisemblablement au Musée des estampes du Nouvel An de Zhuxian (Kaifeng, Henan).

La feuille comporte deux estampes du même modèle qui ont pour vocation d'être séparées pour être vendues individuellement.

拿羅四虎 [双] | Na Luo Sihu [double]

Xylographie multicolore double représentant quatre personnages. À gauche, les deux personnages masculins sont identifiés comme étant 朱光祖 (Zhu Guangzu) et 黄天霸 (Huang Tianba). À droite, le personnage barbu est 羅四虎 (Luo Sihu), accompagné d'une servante. Il s'agit de l'épisode de "la prise de Luo sihu": 拿羅四虎 (na Si Luohu), inspirés des récits de Shi Gong (施公, ou Shi Shilun 施世綸, 1659-1722), légendaire fonctionnaire de l'ère Kangxi sous la dynastie Qing (1644-1911).

L'ensemble est signé de l'atelier de Tian Cheng 天成 et frappé d'un sceau rouge en écriture sigillaire: 朱仙鎮木板年畫博物館 (Zhuxian zhen muban nianhua bowuguan) indiquant que l'œuvre appartenait vraisemblablement au Musée des estampes du Nouvel An de Zhuxian (Kaifeng, Henan).

La feuille comporte deux estampes du même modèle qui ont pour vocation d'être séparées pour être vendues individuellement.

敬德門神 | Jingde en gardien des portes

Xylographie en couleurs représentant Yuchi Gong 尉遲恭 (zi Jingde 敬德) en gardien des portes. Il forme un duo avec Qin Qiong 秦瓊 (zi Shubao 叔寶), tous deux généraux de la dynastie des Tang (618-907) divinisés en gardiens des portes 門神 (menshen).

L'estampe 年畫 (nianhua) forme un diptyque avec son pendant de gauche, destiné à être collée sur les portes en célébration du Nouvel An.

L'estampe est issue d'un atelier de Yangliuqing 楊柳青 de la municipalité de Tianjin.

木陽城 [双] | La ville de Muyang [double]

Xylographie multicolore double représentant 羅仁 (Luo Ren) contre 鐵類八寶 (Tie Lei Ba bao), au moment où il est venu sauver son frère Luo Tong (羅通) à Muyang 木陽城 (Muyang cheng). Scène tirée des récits de "Luo Tong balayant le Nord" (羅通掃北, Luo Tong sao bei) qui constitue la première partie de la suite au récit de la dynastie des Tang (《說唐後傳》, Shuo Tang hou zhuan), écrit sous les Qing (1644-1911). Les deux personnages sont habillés et figurés comme des personnages de théâtre.

L'ensemble est signé de l'atelier de Tian Cheng 天成 et frappé d'un sceau rouge en écriture sigillaire: 朱仙鎮木板年畫博物館 (Zhuxian zhen muban nianhua bowuguan) indiquant que l'œuvre appartenait vraisemblablement au Musée des estampes du Nouvel An de Zhuxian (Kaifeng, Henan).

La feuille comporte deux estampes du même modèle qui ont pour vocation d'être séparées pour être vendues individuellement.

Résultats 61 à 70 sur 185