Showing 190 results

Archival description
Chine
Advanced search options
Print preview View:

灶君府 | Le département (céleste) de Zaojun

Xylographie en couleurs représentant le département céleste du dieu du Foyer 灶君 Zaojun. La divinité est célébrée le 23ème jour du 12ème mois lunaire selon le calendrier chinois lors duquel on procédait à la cérémonie d'envoi au Ciel de Zaowang (送灶 song Zao) en brûlant son image. Son effigie était collée au-dessus des fourneaux dans la cuisine pour surveiller faits et gestes des membres du foyer dont il faisait ensuite le rapport à l'Empereur de Jade 玉皇大帝 (Yuhuangdadi; divinité suprême taoïste), une fois par an.

Au registre supérieur est représentée la porte céleste du Sud (南天門, nan tian men) qui est la porte qui mène au palais de l'Empereur de Jade. L'image d'ensemble est flanquée par les Huit Immortels 八仙 (ba xian).

On trouve en haut à droite le sceau rouge en écriture sigillaire du Musée des estampes du Nouvel An de Zhuxian (Kaifeng, Henan): 朱仙鎮木板年畫博物館 (Zhuxian zhen muban nianhua bowuguan).

馬上敬德門神 [左] | Jingde à cheval, gardien des portes [gauche]

Xylographie en couleurs représentant Jingde 敬德 (ou Yuchi Gong 尉遲恭) monté sur un cheval, en gardien des portes 門神 (menshen). Figuré dans une position martiale avec ses fouets d'acier comme attributs, il est en apparat militaire avec un maquillage issu de la scène d'opéra. Il forme habituellement un duo avec Qin Qiong 秦瓊 (ou Qin Shubao 秦叔寶), tous deux généraux de la dynastie des Tang (618-907) divinisés en gardien des portes. Cette estampe 年畫 (nianhua) devrait former un diptyque avec son pendant de droite (absent), destiné à être collé sur les portes en célébration du Nouvel An. L'estampe est frappée du sceau rouge en écriture sigillaire: 朱仙鎮木板年畫博物館 (Zhuxian zhen muban nianhua bowuguan) indiquant que l'œuvre appartenait vraisemblablement au Musée des estampes du Nouvel An de Zhuxian (Kaifeng, Henan). Plus bas, les caractères 老店 (laodian) nous indiquent que l'œuvre est issue d'un ancien atelier de la ville de Zhuxian dont le nom devait être complété sur l'estampe manquante.

燃燈道人門神 [右] | Randeng Daoren en gardien des portes [droite]

Xylographie en couleurs représentant Randeng Daoren 燃燈道人 (litt. "maître taoïste de la lampe qui brûle"), personnage issu du roman du XVIe siècle, L'Investiture des dieux 《封神演義》 (fengshen yanyi). Randeng Daoren est monté sur un cerf 鹿 (lu) richement orné. Le maître taoïste âgé porte un chapeau à cinq pointes et ses emblème décorés du symbole du yin et du yang qui apparaît aussi au milieu du front. Cette estampe 年畫 (nianhua) devrait former un diptyque avec son pendant de gauche (absent) figurant probablement Zhao Gongming 趙公明 sur un tigre noir. Ensemble, elles formaient une paire de gardiens des portes.

L'estampe est frappée du sceau rouge en écriture sigillaire: 朱仙鎮木板年畫博物館 (Zhuxian zhen muban nianhua bowuguan) indiquant que l'œuvre appartenait vraisemblablement au Musée des estampes du Nouvel An de Zhuxian (Kaifeng, Henan). La composition est signée de l'atelier de Tian Cheng (天成).

木陽城 [双] | La ville de Muyang [double]

Xylographie multicolore double représentant 羅仁 (Luo Ren) contre 鐵類八寶 (Tie Lei Ba bao), au moment où il est venu sauver son frère Luo Tong (羅通) à Muyang 木陽城 (Muyang cheng). Scène tirée des récits de "Luo Tong balayant le Nord" (羅通掃北, Luo Tong sao bei) qui constitue la première partie de la suite au récit de la dynastie des Tang (《說唐後傳》, Shuo Tang hou zhuan), écrit sous les Qing (1644-1911). Les deux personnages sont habillés et figurés comme des personnages de théâtre.

L'ensemble est signé de l'atelier de Tian Cheng 天成 et frappé d'un sceau rouge en écriture sigillaire: 朱仙鎮木板年畫博物館 (Zhuxian zhen muban nianhua bowuguan) indiquant que l'œuvre appartenait vraisemblablement au Musée des estampes du Nouvel An de Zhuxian (Kaifeng, Henan).

La feuille comporte deux estampes du même modèle qui ont pour vocation d'être séparées pour être vendues individuellement.

天河配 [双] | Tian he pei [double]

Xylographie multicolore double réunissant Niu Lang 牛郎 (le Bouvier) et Zhi Nü 織女 (la Tisserande). Tirée de la légende du folklore chinois, cette histoire raconte l'amour impossible entre deux amants transformés en étoiles. Niulang, bouvier devenu Altaïr, et Zhinü, fée devenue Véga, sont séparés par la Voie lactée. Mais ils parviennent à se réunir une fois par an, le 7ème jour du 7ème mois (jour du Qixi 七夕), grâce au pont construit par le vol des pies émues par leur amour inaltérable.

L'ensemble est signé de l'atelier de 天成 (Tian Cheng) et frappé d'un sceau rouge en écriture sigillaire: 朱仙鎮木板年畫博物館 (Zhuxian zhen muban nianhua bowuguan) indiquant que l'œuvre appartenait vraisemblablement au Musée des estampes du Nouvel An de Zhuxian (Kaifeng, Henan).

La feuille comporte deux estampes du même modèle qui ont pour vocation d'être séparées pour être vendues individuellement.

財神 | Dieu de la Richesse

Papier découpé 剪紙 (jianzhi) rehaussé de couleurs représentant le dieu de la Richesse 財神 (Caishen) tenant un rouleau ouvert sur l'inscription formulant le vœu de grande richesse: 大發財源 (dafa caiyuan). Il est entouré de deux acolytes portant respectivement un arbre à sapèques et un arbre à lingots 元寶 (yuanbao). Ils se tiennent devant un récipient remplis de richesses (monnaies et lingots). Un cartouche rouge en haut à droite inscrit du nom de Caishen 財神 permet d'identifier la divinité.

Le jianzhi est issu de la production de Yangliuqing 楊柳青 dans la municipalité de Tianjin.

財神 | Dieu de la Richesse

Papier découpé 剪紙 (jianzhi) sur papier rouge représentant le dieu de la Richesse 財神 (Caishen) tenant un rouleau ouvert sur l'inscription rehaussée d'or formulant le vœu de grande richesse: 大發財源 (dafa caiyuan). Il est entouré de deux acolytes portant respectivement un arbre à sapèques et un arbre à lingots 元寶 (yuanbao). Ils se tiennent devant un récipient remplis de richesses (monnaies et lingots). Un cartouche en haut à droite inscrit du nom de Caishen 財神 permet d'identifier la divinité.

Le jianzhi est issu de la production de Yangliuqing 楊柳青 dans la municipalité de Tianjin.

秦叔寶、尉遲恭門神 [右] | Qin Shubao et Yuchi Gong en gardiens des portes [droite]

Xylographie en couleurs représentant Qin Shubao 秦叔寶 (zi de Qin Qiong 秦瓊), comme indiqué par l'inscription en haut à gauche, sur fond légèrement rosé. Il forme un duo avec Yuchi Gong 尉遲恭 (zi Jingde 敬德), tous deux généraux de la dynastie des Tang (618-907) divinisés en gardiens des portes 門神 (menshen).

Ici, Qin Shubao, en position martiale, accompagné d'un personnage de petite taille, est figuré brandissant ses armes. Les épées, attributs du général, soulignent son visage imposant et encadrent le coin supérieur droite de la composition. Qin Shubao est tourné vers la gauche, faisant face à son pendant (Yuchi Gong) avec qui il forme un diptyque destiné à être collé sur les portes en célébration du Nouvel An.

Cette estampe 年畫 (nianhua) est typique de la production de l'atelier de Gao Lamei 高腊枚 de la ville de Tantou 滩头 dans la province du Hunan 湖南.

秦叔寶、尉遲恭門神 [左] | Qin Shubao et Yuchi Gong en gardiens des portes [gauche]

Xylographie en couleurs représentant Yuchi Gong 尉遲恭 (zi Jingde 敬德), comme indiqué par l'inscription portée en haut à droite. Il forme un duo avec Qin Shubao 秦叔寶 (zi de Qin Qiong 秦瓊), tous deux généraux de la dynastie des Tang (618-907) divinisés en gardiens des portes 門神 (menshen).

Ici, Yuchi Gong, en position martiale, accompagné d'un fidèle de petite taille, est figuré brandissant ses armes. Les fouets, attributs du général, soulignent son visage orange imposant et encadrent le coin supérieur gauche de la composition. Yuchi Gong est tourné vers la droite, faisant face à son pendant (Qin Shubao) avec qui il forme un diptyque destiné à être collé sur les portes en célébration du Nouvel An.

Cette estampe 年畫 (nianhua) est typique de la production de l'atelier de Gao Lamei 高腊枚 de la ville de Tantou 滩头 dans la province du Hunan 湖南.

秦叔寶、尉遲恭門神 [左] | Qin Shubao et Yuchi Gong en gardiens des portes [gauche]

Xylographie en couleurs représentant Yuchi Gong 尉遲恭 (zi Jingde 敬德), comme indiqué par l'inscription portée en haut à droite. Il forme un duo avec Qin Shubao 秦叔寶 (zi de Qin Qiong 秦瓊), tous deux généraux de la dynastie des Tang (618-907) divinisés en gardiens des portes 門神 (menshen).

Ici, Yuchi Gong, en position martiale, est figuré debout, accompagné d'un personnage de petite taille à dos de qilin 麒麟. Ce personnage à l'aspect enfantin tient dans une main un orgue à bouche 笙 (sheng, homophone du caractère 升 de l'avancement), et dans l'autre une enseigne représentant la carrière publique. Les fouets, attributs du général, brandis par ce dernier, soulignent son visage orange imposant et encadrent la composition dans son coin supérieur gauche. Yuchi Gong est tourné vers la droite, faisant face à son pendant (Qin Shubao) avec qui il forme un diptyque destiné à être collé sur les portes en célébration du Nouvel An.

Cette estampe 年畫 (nianhua) est typique de la production de l'atelier de Gao Lamei 高腊枚 de la ville de Tantou 滩头 dans la province du Hunan 湖南.

Results 61 to 70 of 190