Affichage de 37 résultats

Description archivistique
Zhuxian (zhen)
Options de recherche avancée
Aperçu avant impression Affichage :

Imagerie populaire

Produits notamment pour la fête du Printemps 春節 (chunjie), ces documents iconographiques sont des estampes du Nouvel An 年畫 (nianhua) ou des papiers découpés 剪紙 (jianzhi).

Imprimées à partir d'un procédé xylographique sur papier, les images en couleurs des nianhua, parfois rehaussées au pinceau, étaient destinées à être collées sur les portes et les murs en célébration des festivités de la nouvelle année. De même, les jianzhi étaient affichés aux portes, murs et fenêtres pour leurs aspects décoratif et symbolique.

Les thèmes abordés par ces images sont variés: divinités protectrices, gardiens des portes, scènes de théâtre tirées du répertoire traditionnel de l'opéra chinois, images auspicieuses illustrant formules de souhaits...

Le sous-fonds est constitué de 177 unités de description réunissant des images issues principalement de quatre centres de production en Chine:

  1. Yangjiabu 楊家埠 (Weifang 濰坊, Shandong 山東);

  2. Zhuxian 朱仙 (Kaifeng 開封, Henan 河南);

  3. Yangliuqing 楊柳青 (Tianjin 天津);

  4. Tantou 灘頭 (Longhui 隆回, Hunan 湖南).

柴王推車 [左] | Le roi Chai pousse une charrette [gauche]

Xylographie en couleurs. Chai Rong 柴榮 (921-959), désigné comme le roi Chai (柴王, Chai wang), et connu aussi sous son nom de temple Shizong 世宗, était le second empereur de la courte dynastie des Zhou postérieurs 後周 (950-960) durant la période des Cinq dynasties et Dix royaumes (907-960). Une légende raconte qu’il poussait une charrette à travers les rues pour vendre des parapluies avant de devenir un homme riche. Reprise par le folklore chinois, cette estampe populaire illustre cette iconographie en montrant le roi Chai qui pousse une charrette remplie d’or et d’argent afin de le célébrer comme un dieu de la richesse. La bannière inscrite indique 滿載而歸 (manzai'ergui), que l’on peut traduire par “Rentrer pleinement enrichi”.

L’estampe (gauche) qui est issue de la production des ateliers de la ville de Zhuxian

En bas à gauche l'inscription estampillée 中国 朱仙镇木板年画社印 (Zhongguo Zhuxian zhen muban nianhua sheyin) remplace le sceau en écriture sigillaire mais indique toujours qu'il s'agit d'une production des ateliers de la ville de Zhuxian

L’estampe (gauche) forme une paire destinée à être collée pour les fêtes du Nouvel An.

柴王推車 [右] | Le roi Chai pousse une charrette [droite]

Xylographie en couleurs. Chai Rong 柴榮 (921-959), désigné comme le roi Chai 柴王 (Chai wang), et connu aussi sous son nom de temple Shizong 世宗, était le second empereur de la courte dynastie des Zhou postérieurs 後周 (950-960) durant la période des Cinq dynasties et Dix royaumes (907-960). Une légende raconte qu’il poussait une charrette à travers les rues pour vendre des parapluies avant de devenir un homme riche. Reprise par le folklore chinois, cette estampe populaire illustre cette iconographie en montrant le roi Chai qui pousse une charrette remplie d’or et d’argent afin de le célébrer comme un dieu de la richesse. La bannière inscrite indique 黃金萬兩 (huangjin wanliang), que l’on peut traduire par “De l'or par dizaines de milliers de liang”.

L'estampe est produite par l'atelier de Yunji 雲記 de la ville de Zhuxian 朱仙 (Kaifeng, Henan).

L’estampe (droite) forme une paire destinée à être collée pour les fêtes du Nouvel An.

鍾馗 | Zhong Kui

Xylographie en couleur d'un personnage masculin en buste, habillé de la robe et de la coiffe de mandarin. Il tient un rouleau de la main gauche et un pinceau de la main droite, attributs du lettré. Il s'agit en fait de la représentation de Zhong Kui 鍾馗, pourfendeur de démons. Son effigie est très souvent affichée lors des célébrations du Nouvel An. L'estampe est frappée du sceau en écriture sigillaire du Musée des estampes du Nouvel An de la ville de Zhuxian 朱仙鎮木板年畫博物館 (Zhuxian zhen muban nianhua bowuguan), son lieu de production dans le Henan.

柴王推車 [左] | Le roi Chai pousse une charrette [gauche]

Xylographie en couleurs. Chai Rong 柴榮 (921-959), désigné comme le roi Chai 柴王 (Chai wang), et connu aussi sous son nom de temple Shizong 世宗, était le second empereur de la courte dynastie des Zhou postérieurs 後周 (950-960) durant la période des Cinq dynasties et Dix royaumes (907-960). Une légende raconte qu’il poussait une charrette à travers les rues pour vendre des parapluies avant de devenir un homme riche. Reprise par le folklore chinois, cette estampe populaire illustre cette iconographie en montrant le roi Chai qui pousse une charrette remplie d’or et d’argent afin de le célébrer comme un dieu de la richesse. La bannière inscrite indique 對我生財 (dui wo sheng cai), que l’on peut traduire par “Que cela me rende riche”.

On retrouve le vert et violet typique de la production de Zhuxian 朱仙, confirmée par le sceau en écriture sigillaire appartenant au Musée des estampes du Nouvel An de Zhuxian 朱仙鎮木板年畫博物館 (Zhuxian zhen muban nianhua bowuguan), en haut à droite.

L’estampe (gauche) forme une paire d'estampes du Nouvel An 年畫 (nianhua) destinée à être collée pour les fêtes du Nouvel An.

馬王 | Le roi Cheval

Xylographie en couleur représentant le roi Cheval 馬王 (Ma wang) tel qu'identifié par le cartouche au-dessus de lui. Il est assis sous un dais, entouré de deux fidèles, et figuré dans une attitude militaire, le visage et les mains rouges. Il possède de multiples bras dont deux brandissent des épées au-dessus de sa tête, ainsi qu'un troisième oeil. Au registre inférieur, on trouve également deux chevaux disposés de manière symétrique.

L'estampe est frappée d'un sceau rouge en écriture sigillaire appartenant au Musée des estampes du Nouvel An de Zhuxian 朱仙鎮木板年畫博物館 (Zhuxian zhen muban nianhua bowuguan).

La production est issue des ateliers de Zhuxian (Kaifeng, Henan)

大吉大利 [右] | Grande chance, grands profits [droite]

Xylographie en couleur. Un personnage masculin tenant une pivoine, chevauche un grand coq dont une patte repose sur un sceptre “ruyi” 如意, symbole auspicieux. Le coq 雞 (ji), animal annonçant le lever du soleil, renvoie à l’idée d’alternance entre jour 日 (ri) et nuit 月 (yue), ainsi qu'au caractère 吉 (ji) qui désigne la chance, et dont il est homonyme. Cette estampe (droite) forme un diptyque avec son pendant (gauche), illustrant la formule 大吉大利 (daji dali) souhaitant chance et profits à la maisonnée qui affiche la paire sur ses portes et fenêtres.

La production est signée de l'ancien atelier de Tian Cheng de Zhuxian 朱仙 (Kaifeng, Henan): 天成老店 (Tian Cheng laodian).

大吉大利 [左] | Grande chance, grands profits [gauche]

Xylographie en couleurs. Un personnage masculin tenant une pivoine, chevauche un grand coq dont une patte repose sur un sceptre "ruyi" (如意), symbole auspicieux. Le coq 雞 (ji), animal annonçant le lever du soleil, renvoie à l’idée d’alternance entre jour 日 (ri) et nuit 月 (yue), ainsi qu'au caractère 吉 (ji) qui désigne la chance, et dont il est homonyme. Cette estampe (gauche) forme un diptyque avec son pendant (droite), illustrant la formule 大吉大利 (daji dali) souhaitant chance et profits à la maisonnée qui affiche la paire sur ses portes et fenêtres.

La production est signée de l'ancien atelier de Tian Cheng de Zhuxian 朱仙 (Kaifeng, Henan): 天成老店 (Tian Cheng laodian).

牛王 | Le roi Buffle

Xylographie en couleurs représentant le roi Buffle 牛王 (Niu wang) tel qu'identifié par le cartouche au-dessus de lui. Il est assis sous un dais, entouré de deux fidèles. Au registre inférieur, on trouve également deux bœufs disposés de manière symétrique devant une mangeoire.

L'estampe est frappée d'un sceau rouge en écriture sigillaire appartenant au Musée des estampes du Nouvel An de Zhuxian 朱仙鎮木板年畫博物館 (Zhuxian zhen muban nianhua bowuguan).

La production est issue des ateliers de Zhuxian (Kaifeng, Henan)

馬王與牛王 | Le roi Cheval et le roi Buffle

Xylographie en couleurs représentant assis côte à côte sous un dais, le roi cheval 馬王 (Ma wang) et le roi Buffle 牛王 (Niu wang), tels qu'identifiés par les cartouches au-dessus d'eux. Ils sont les esprits tutélaires qui veillent au bien-être de leurs bêtes respectives: cheval et bœuf que l'on retrouve par ailleurs au registre inférieur devant une mangeoire inscrite des caractères 槽頭興旺 (cao tou xingwang) qui souhaite "Une mangeoire pleine et prospère". Tandis que le roi Buffle est dans une attitude civile, le roi Cheval est quant à lui figuré dans une attitude militaire, le visage et les mains rouges. Il possède de multiples bras dont deux brandissent des épées au-dessus de sa tête, ainsi qu'un troisième œil. Sa forme emprunte sa forme au panthéon bouddhique dans lequel les figures de protecteurs sont souvent représentés avec ces caractéristiques.

Il n'est pas étonnant de voir apparaître les deux rois sur la même image puisque ce sont aussi les divinités à "tête de bœuf" 牛頭 (niu tou) et "tête de cheval" 馬頭 (ma tou) que l'on rencontre au moment de l'entrée dans l'au-delà. De plus, leurs fêtes respectives sont célébrées l'une après l'autre (le cinquième et sixième jour du premier mois) dans le calendrier chinois.

Résultats 1 à 10 sur 37