Affichage de 102 résultats

Description archivistique
André Leroi-Gourhan
Options de recherche avancée
Aperçu avant impression Affichage :

Manuscrits japonais

  • Série
  • Fin de l'époque d'Edo (environ 1800-1868). Ère Meiji (1868-1912).
  • Fait partie de André Leroi-Gourhan

Comprend neuf manuscrits traitant de la religion shinto et de la musique de cour intitulée gagaku .

André Leroi-Gourhan

  • FR EFEO A ALG
  • Fonds
  • XVIIe-XXe siècles.

Ce fonds est dénommé d’après son producteur, l’ethnologue, archéologue et historien français, André Leroi-Gourhan (1911-1986).

Diplômé de l'École nationale des langues orientales en russe et en chinois, André Leroi-Gourhan a constitué ce fonds lors d’un séjour au Japon qui s’est déroulé de 1937 à 1939, suite à l’obtention d’une bourse financée par le gouvernement japonais.

Ce séjour de deux ans dans l’archipel japonais lui a permis une collecte documentaire d’importance dans les domaines de l’ art, de l’ ethnologie et de l’ archéologie du Japon. Sa correspondance avec Jean Buhot (1885-1952), lors de son séjour, explicite son projet de "ramener en France une large collection de supports d’étude" en langue japonaise.

Ce fonds qu'André Leroi-Gourhan a constitué est riche d'environ 600 documents majoritairement en langue japonaise, dont la plupart ont fait l'objet d'un signalement dans le Sudoc. Le fonds, décrit ici, comprend des manuscrits et des xylographies japonaises illustrées de l'époque Edo (1600-1868) et de l'ère Meiji (1868-1912) ; des imprimés et manuscrits chinois des XVIIIe-XIXe siècles ; deux ensembles de dossiers d'archives, le premier, lié à son voyage et ses itinéraires touristiques au Japon, le second, lié à ses recherches sur l'archéologie au Japon et à ses autres activités en tant que chercheur ; enfin, un ensemble de recueils factices sur l'art japonais et chinois.

André Leroi-Gourhan (1911-1986)

三社託宣俗談

Mention manuscrite sur le premier feuillet (titre de couverture) : 三社託宣俗談綱顉 (Sanjatakusen zokudan kōrei).

幤帛神名記

Répertoire identifiant de nombreuses divinités shinto le plus souvent associées aux sanctuaires où celles-ci sont vénérées. Comprend une préface (1 p.).

La lecture de certains caractères est annotée au moyen de katakanas. Nombreuses ratures présentes dans le texte.

竹芝之霊記

Au dos de la couverture en placard, adresse du libraire 三密堂書店 ( Sanmitsudō shoten) à Kyōto et mention des sept manuscrits sous le titre de 神道必書. Prix de vente également renseigné. Un feuillet manuscrit plié en quatre est glissé en ajout.

神家常用祓

Le manuscrit traite de nombreux rituels purificatoires shintoïstes.

Table des titres de sections au fol. 1.

竃神秘説

Présence d'un appendice (附録, furoku) au fol. 14. et mention de date (de copie?) au verso : "huitième mois de la huitième année de l'ère Tenpō" [1837].

Table des volumes également rédigée au dos de la couverture inférieure

五儀畧式

Titre externe: 五儀畧式 : 附録襍 (Gogiryakushiki : gaijoshiki).

Il s'agit ici d'une copie manuscrite de l'ouvrage de Konoe Tadafusa ( 近衛 忠房, 1838-1873, publié en Meiji 6 [1873] par Katō Chōbei ( 加藤長平).

觱篥 : 譜面 | bili : fumen

  • FR EFEO A ALG/9
  • Pièce
  • Fin de l'époque d'Edo (environ 1830-1868) ou ère Meiji (1868-1912).
  • Fait partie de André Leroi-Gourhan

Manuscrit comprenant des partitions pour le hichiriki (篳篥), instrument à vent utilisé dans la musique gagaku :

  • Fol. 1 : deux illustrations de flûtes.

  • Fol. 2-16 : partitions simplifiées.

L'instrument en question est désigné par bili (觱篥) en Chine, et par hichiriki (篳篥) au Japon.

Une variante de titre serait 篳篥 : 譜面 (hichiriki : fumen).

Résultats 1 à 10 sur 102